It all began in Africa

Oui, chers lecteurs, les origines de l’humanité prennent leur source en Afrique de l’est, à une époque où la population mondiale dépassait avec peine les 10000 individus…

L’Afrique est aujourd’hui beaucoup citée, parfois pour les aspects négatifs dont elle se pare, mais le plus souvent pour les paysages à couper le souffle qui composent ce continent, dont la taille n’a d’égale que la variété.  L’Afrique ne compte, en comparaison du reste du monde, s’entend, qu’une poignée d’offres d’échange de maison, mais ne recèle-t-elle pas pour autant de fantastiques trésors, sous la forme de rencontres inédites, de maisons extraordinaires, et d’un exotisme à faire tomber les bras du voyageur le plus blasé ? Du nord au sud, de l’est à l’ouest, vous trouverez en effet de multiples possibilités d’échange de maison (pour la plupart des résidences secondaires, ce qui peut apporter de la souplesse à l’organisation de votre voyage !). Du Maroc à l’Afrique du Sud, du Sénégal au Kenya, la diversité des populations, et des traces laissées par l’histoire humaine, mais aussi par l’histoire même de la planète, sauront séduire les adeptes de l’échange de maison, mais aussi de l’échange des cultures.

Tous deux francophones, le royaume du Maroc et la république du Sénégal font automatiquement tomber la barrière de la langue. Ces deux pays ne sont guère éloignés de l’Europe, et quelques heures d’avion, ou de bateau les séparent de cette dernière. Le décalage horaire est pour ainsi dire inexistant (une et deux heures de moins, respectivement), les infrastructures relativement en état, et les régimes jouissent d’une certaine stabilité, ce qui laisse entrevoir la visite la plus sereine de ces 2 pays, par ailleurs très différents.

Rabat

Au Maroc, les offres d’échange de maison se concentrent logiquement dans la touristique zone de Marrakech, qu’il est inutile de présenter. Vous pourrez ainsi vous balader dans la palmeraie, et profiter des attractions sans avoir à payer le prix fort de l’hébergement, et en passant pour un « local », avec les avantages que cela induit dans des pays où les touristes sont beaucoup sollicités par les habitants. En ayant un chez soi hors des circuits de visite traditionnels, vous aurez moins à refuser les éternelles offres de tous acabits, voire une demande en mariage, ce qui arriva à ma sœur il y a de nombreuses années, alors qu’elle accompagnait mes parents, originaires de Rabat, à un retour à leur pays de naissance !!! À Rabat, d’ailleurs, vous pourrez avec un peu de chance passer vos vacances en échangeant avec la seule offre disponible dans ce coin d’Afrique du nord, Capitale du Maroc, siège du principal palais royal, inscrite par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité !

senegal ile de gorree

Au Sénégal, c’est sans doute aussi d’un peu de patience et de souplesse qu’il faudra vous armer pour obtenir un échange avec les seuls adhérents d’Homelink sur place ! Mais quelle région fantastique que la « Petite Côte », au sud de Dakar, avec ses plages de sable aussi fin que blanc, ses pélicans, et les sénégalais, qui offrent leurs services et leurs marchandises variées, comme les arachides grillées, au passant qualifié de toubab, l’ »homme blanc » dans la langue Ouolof. Mais de Nianing, il est aussi facile de rejoindre Dakar, la capitale sénégalaise, pour en visiter la place de l’Indépendance, la fameuse corniche, ou bien sûr l’île de Gorée, rapidement rejointe en bateau, symbole de la traite des esclaves noirs pendant 3 siècles, et sa « Maison des Esclaves », ou son pilier appelant à ce que la « Paix règne sur le monde », tout un programme… Tout proche également, le fameux et étonnant « Lac Rose » de Retba offre un étonnant spectacle, tout en devant sa si particulière coloration à des microorganismes, et non à la couleur du sel qui y est exploité, et que ne manqueront pas de tenter de vous vendre les locaux, après avoir coloré pour le folklore – et quelques francs CFA- des cristaux de sel parfaitement normaux, et donc blancs ! A quelques –longues- heures de route, ou de train, un service ferroviaire faisait encore, dans les années 90, la liaison, vous pourrez aussi vous offrir une escapade vers l’ancienne capitale du pays, Saint-Louis, pour profiter de la langueur de la vie le long du fleuve Sénégal, du spectacle du retour, ou du départ des pêcheurs franchissant, au risque de leur vie même, la barre, pour aller tenter leur chance dans des eaux parmi les plus poissonneuses du monde. Le pont Faidherbe, lui aussi inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, vaut la visite, tout comme l’hôtel de la Poste, ou l’hôpital de la ville.

South Afrika

A moins que vous ne parliez l’afrikaner, c’est en anglais que vous devrez rédiger vos demandes d’échange en Afrique du Sud ; les offres sont au nombre d’une quarantaine, disséminées sur une bonne partie du territoire, et offrant ainsi une immense variété de paysages. L’Afrique du Sud, première économie du continent, a su géré de la façon la plus correcte possible le passage entre un pays totalitaire et ségrégationniste à une démocratie pluriethnique et, si les inégalités entre riches et pauvres, blancs et noirs sont encore criantes, le pays jouit d’une certaine stabilité et prospérité. Sommets enneigés et parcs nationaux rivaliseront pour vous faire tourner la tête, tandis que la route des vins vous affolera les papilles !

kenya

Et au Kenya, vous serez étonnés de connaître quelques mots de swahili, dont les immensément célèbres « hakuna matata », chantés dans un non moins connu dessin animé de Walt Disney, et qui signifient « pas de problème », ou le « simba », que vous entendrez rugir à de multiples reprises, lors des safaris que vous ne manquerez pas d’organiser lors de votre séjour dans l’une, ou les deux ( !) maisons disponibles à l’échange dans le sud du pays, du côté de Mombasa. Si cette localisation, loin de la capitale kenyane, peut paraître rédhibitoire, elle offre l’océan indien sur un plateau, une douceur de vivre loin des foules, et de multiples possibilités de s’occuper, en s’approchant de la Tanzanie et du Kilimandjaro, ou des parcs qui parsèment le sud du Kenya, et le nord de la Tanzanie, comme le Ngorongoro et son extraordinaire cratère peuplé de gnous, d’éléphants et de rhinocéros, le Serengeti et ses fantastiques formations granitiques, les kopjes, assez semblables aux Devils’ Marbles du Territoire du Nord australien, ou le lac Manyara, célébré par un certain Ernest Hemingway, qui en avait pourtant vu d’autres, et situé dans la vallée du Rift, berceau de l’histoire humaine…

Alors, pourquoi ne vous laisseriez-vous pas tenter par l’Afrique ?

A bientôt !

Laurent