A la Ville, à la Mer ou à la Montagne ?

Les vacances sont mortes, vivent les vacances ! Je suis toujours sidéré de recevoir, sans doute comme vous, dès la fin du mois d’août, des propositions d’échange pour l’été 2016, mais aussi pour les fêtes de fin d’année. Nous sommes ainsi nombreux à avancer dans la vie entre deux séjours, entre deux vacances, entre deux échanges. Myriam et moi réfléchissons d’ailleurs pratiquement toujours à notre prochain projet de voyage dans les derniers jours de celui qui s’achève.

Et, pour la fin de l’année, trois options principales se profilent ; la montagne, la ville, les îles !

La tête dans les étoiles !

Les fêtes de Noël en montagne sont un grand classique, et donnent corps à de nombreuses images d’Épinal. Bonhommes de neige, batailles de boules et descentes aux flambeaux, par exemple. La semaine qui intègre le 24 décembre est souvent plus creuse que la suivante, et les échanges de maison seront ainsi plus faciles à organiser. La France est un pays riche de montagnes, entre les Alpes, le Massif Central, les Vosges et les Pyrénées, mais n’oubliez pas la Suisse, et les cantons francophones du Valais et du Jura, où les reliefs sont omniprésents, l’Allemagne, qui offre, dans la région de Garmisch-Partenkirchen, mais aussi en Forêt Noire, glaciers et sommets dépassant les 3000m,  à la Zugspitze notamment.

Si le ski nordique est votre dada, vous pourrez même assister à une pour le moins improbable manche de coupe du monde de ski à Düsseldorf, avant de dévaler quelques pistes à la Skihalle de Neuss, à quelques kilomètres de là ; tout ceci dans une région absolument exempte de relief, mais riche de plusieurs dizaines d’offres d’échanges !

L’Autriche est aussi, en Europe, une destination pour les amoureux de la neige. Si Vienne et Salzbourg regroupent l’essentiel des offres, Innsbruck et sa région vous offriront un début d’hiver enneigé, comme dans le reste du Tyrol du sud, partie italienne incluse.

Et si d’exotisme vous rêvez, chers lecteurs, et voulez élargir vos horizons, Canada et Etats-Unis sont également des destinations de choix pour l’hiver. Les stations de ski des Laurentides, au Québec, offrent, en plus d’être francophones, des paysages extraordinaires, des lacs gelés, de multiples possibilités de loisirs, du ski au skidoo, tandis que, dans les rocheuses canadiennes, la ville olympique de Calgary et ses environs montreront une facette plus alpine de cet immense pays. Et, si je n’ai pu trouver d’offre d’échange à Bella Coola, paradis du freeride situé au fin fonds de la Colombie Britannique, ces dernières sont nombreuses à Vancouver, d’où l’on peut skier à Grouse Mountain en prenant le bus ( !), ou sur les pistes des mythiques Whistler et Blackcomb, à une grosse heure de route… Aux Etats-Unis, Colorado, Utah, Vermont et Californie offrent un réservoir de stations de ski de toutes tailles et de tous niveaux.

 Les pieds dans l’eau…

Mais si Noël aux tisons n’est pas pour vous plaire, il est toujours possible de s’évader loin des frimas de l’hiver, sans même sortir de passeport ! N’oublions pas que la France n’est pas que métropolitaine, et que les Antilles, comme les possessions françaises dans l’Océan Indien permettent de se réchauffer très facilement, et de faire pâlir de jalousie les collègues par son teint bronzé en plein mois de Décembre. Martinique, Guadeloupe et Réunion, toutes trois volcaniques, offrent des paysages variés, des activités en rapport, de la plongée à la randonnée, en passant par le farniente au bord du lagon, un ti ’punch dans une main, et un bon livre dans l’autre !!!

Il existe peut-être une loi des séries, mais nous recevons en ce moment pas mal d’offres d’échange nous proposant d’aller visiter la Floride ! Cet état du sud des USA vous permettra d’utiliser à l’envie la fameuse contrepèterie belge : « il fait beau et chaud », tout en visitant plages et parcs d’attractions (Disney et Cap Canaveral entre autres), ou de vivre les nuits trépidantes de Miami.

…Ou les pieds sur terre !

En allant passer quelques jours dans une ville connue pour ses illuminations, son marché, ou l’ambiance festive qui s’en dégage au moment des fêtes. Les marchés de Noël sont omniprésents dans les Vosges et en Alsace, par exemple, ainsi qu’en Allemagne voisine. Et, si la météo est parfois défavorable, les capitales anglaises et allemandes brillent de dix mille feux au moment des fêtes, se livrant à une concurrence acharnée pour être élues dans le cœur de leurs visiteurs plus belles destinations hivernales. Paris n’est pas en reste, bien sûr, les vitrines des grands magasins étant notamment au mois de décembre autant de trouvailles originales pour attirer le regard du passant, et Lyon, avec sa traditionnelle fête des lumières, début décembre, vaut amplement un échange organisé sur un long weekend, par exemple.  Si quelques heures de vol ne vous effraient pas,  les grandes villes de l’hémisphère sud vous offriront sur un  même plateau décorations de Noël, soleil et chaleur. Notre petite Alix fut ainsi enchantée, pendant notre tour du monde en échanges, de profiter de la vue de bonhommes de neige et autres rennes gonflables parsemant les rues et les jardins d’Honolulu ou de l’île de Maui ou, lors d’une brève escale à Sydney, des illuminations de cette ville, ou des possibilités de pratiquer le patin à glace à deux pas de la fameuse Bondi Beach !

Comme vous le voyez, les options ne manquent pas, et les échanges de maison au moment des fêtes vous permettent de vous dépayser, à deux heures ou deux jours de voyage, et toujours sans avoir à débourser le moindre centime en hébergement, hébergement qui, à ces dates convoitées, deviendrait un, sinon le poste le plus important de votre séjour…

Pensez-y à l’avance et, comme toujours, laissez-vous tenter par des offres qui n’auraient sans doute jamais autrement fait partie de vos recherches mais qui, bien souvent, permettent de fantastiques autant qu’inattendues vacances !

Laurent